FASOSOLEIL

26 décembre 2011

le nouveau bureau de fasosoleil vient de se constituer, prochainement des mises à jour seront effectuées! en attendant bonnes vacances!

Posté par fasosoleil à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 juin 2010

Retour à la réalité !

Bonjour !

Ca y est, nous sommes rentrées à la maison !

Le retour en avion et en train s'est bien passé !

Après une petit journée de repos, nous avons retrouvé certains membres de l'association pour une petite soirée diaporama et récit du voyage .. autour d'un verre de bissap, d'un bon roulé au chocolat et d'une mousse à la mangue du pays :-)!

Nous pensons bien à vous chers amis ouagalais ! prenez soin de vous !

à bientôt fasosoleil,

PS: hop hop hop les orthos au boulot !!

Posté par fasosoleil à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2010

Dernier post ouagalais...

Le séjour touche à sa fin et nous comptons bien profiter de cette dernière journée!
La semaine a été bien remplie: le tournoi de football a eu lieu mercredi toute la journée. L'équipe de l'ANERSER a affronté des équipes du quartier, mais n'en est pas sortie gagnante malgré nos plus vifs encouragements! L'équipe victorieuse a remporté un ballon et tous les participants sont repartis avec des bonbons!
Après l'effort, nous avons partagé avec les enfants et les encadrants de l'ANERSER un attieké délicieux. Ce fut un moment très convivial et complice! Pour bien terminer la journée, nous sommes allés tous ensemble à l'atelier de théâtre burkinabé pour assister à une représentation sur la condition des enfants domestiques. En résumé, une super journée!
Hier après-midi a eu lieu la réunion-bilan de notre action ici, avec les encadrants et l'administration de l'ANERSER! Un des enfants nous a lu un mot au nom de tous qui nous a beaucoup touchées... ça promet pour les au revoir du jour!
Pour terminer notre séjour, après cette dernière journée de jeux, nous irons admirer nos amis danseurs qui se produisent ce soir au centre de chorégraphie (cette fois sera la bonne!) avant notre fête de départ dans un maquis près de la maison avec toutes nos belles rencontres du mois! Nous risquons d'avoir une grosse dette de sommeil que nous payerons dans l'avion demain!
Même si nous sommes tristes de quitter le Burkina, nous avons hâte de vous retrouver!
A très vite et merci d'avoir suivi et commenté ce blog!

Posté par fasosoleil à 11:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 juin 2010

Dernier week-end à Ouaga...

Après une fin de semaine mouvementée, nous avons préféré passer un week-end tranquille à Ouaga que d'aller à Tiébélé. Notre équipe, sur les rotules, avait besoin de repos et ne le regrette pas! En effet, Ismaël s'est déplacé pour nous  voir, et nous avons pu échanger sur notre partenariat, prendre des nouvelles de l'ASSACVET et d'Ismaël, qui semble bien remis de son accident. Nous lui avons confié quelques jeux ainsi qu'une lettre pour les enfants de Tiébélé, afin de faire du lien. Nous lui avons également promis un contact régulier dans l'avenir.

Après digestion de notre première séance de shopping, nous sommes retournées au grand marché samedi matin, bien armées cette fois ci. Les négociations sont allées bon train, et nous sommes rentrées les bras chargés de cadeaux et fières de nous!

Les tenues sont récupérées. Certaines sont retournées pour des retouches, mais nous admirons le travail des tailleurs qui sont rapides et précis!

Dimanche a été une journée plus que resourçante bien que salissante. Au programme: longue balade en moto dans la brousse (où la poussière a refait notre bronzage!), arrêts dans 4 maquis (pour le repos des chauffeurs) et dégustation de poulets flambés-frites. Enfin, pour nous remettre de nos émotions, baignade dans une piscine privée... Le grand kiff! Seul Dri a eu le courage de se jeter à l'eau (au sens propore comme au figuré) et nous a fait une belle frayeur lorsqu'il a perdu pied! En revanche, Oli-oli et Daouda, dans leur grande lâcheté, sont restés au sec... L'un prétextant devoir nous photographier (sous toutes les coutures), l'autre, c'est plus couard, nous faisant croire qu'il allait enfiler son maillot pour rentrer regarder le match de foot!

Nous étions armées pour réattaquer une semaine d'enfer à l'ANERSER! Bon début hier, mais aujourd'hui la pluie nous a coupées dans notre élan, nous bloquant à la maison. On  reprendra dès qu'elle s'arrêtera, demain au plus tard pour un tournoi de foot endiablé!

A bientôt, fidèles lecteurs!

Les Faso 5.

Posté par fasosoleil à 12:28 - Commentaires [7] - Permalien [#]

17 juin 2010

Des photos!

On profite d'une connexion correcte (à peu près), pour vous envoyer quelques nouvelles visuelles...

IMG_3950IMG_4006IMG_4135IMG_4402





Posté par fasosoleil à 15:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]


15 juin 2010

suite de nos aventures

Chers lecteurs et lectrices (cher lectorat, finalement),

Voici un petit aperçu de notre week-end. Vendredi nous avons assisté à un spectacle de théâtre de rue que donnait la troupe d'Innocent. La pièce était en mooré mais grâce aux explications des comédiens nous avons compris le scénario. L'histoire s'adressait aux enfants des rues et relatait le destin tragique d'un jeune qui quitte sa famille pour aller à la ville, pensant y vivre mieux. Hélas, de mauvaises recontres et de mauvais choix le mèneront à la mort. Le but de cette pièce est d'inciter les enfants des rues à retourner dans leur famille. En attendant que la pièce commence on s'est octroyé un burger.. enfin presque, disons un mayo-burger!
Samedi matin, Aurore et Clem ont assuré la matinée de jeux à l'ANERSER. Les autres ont pu "payer leurs dettes de sommeil", lessiver, ne rien faire... L'après-midi, Oli nous a fait découvrir son village de Ouitenga. Sa cousine nous a fait visiter sa fabrique de dolo (bière traditionnelle à base de sorgho), que nous avons goûté plus tard sur le marché du village, dans une calebasse commune, entourées d'une nuée de mouches et d'odeurs de poisson frit. Nous avons également fait un petit tour à la ferme où nous avons vu des zébus, des chevreaux et des cochons. Mais les voyages en Oli-Oli-mobile ne sont jamais tranquilles. Pas de panne d'essence cette fois-ci mais nous avons failli nous embourber (on se voyait déjà pousser la voiture, les pieds dans la boue).
En fin de journée, Clem s'est décidée à passer à l'acte: elle s'est faite natter! Personne ne voulait en perdre une miette (aura t-elle mal?), le salon de coiffure était donc bien rempli. En est sortie une Clem satisfaite, au front dégagé, et que toute la famille complimente. Qui sera la prochaine?
Pour clore cette journée, nous nous sommes rendues dans l'église du quartier pour profiter du banquet de mariage, après le départ des mariés et de tous leurs invités! Ce comportement de "pique-assiette" semble n'avoir choqué que nous!

Dimanche, les touristes qui sommeillent en nous se sont réveillées pour une journée bien remplie. Départ à 8h avec Bado, Oli et Dri mais sortie de Ouaga vers 9h seulement. En cause: de nombreux arrêts d'Olivier (dont un pour nous faire un cadeau, donc on l'excuse!) et une panne de batterie du 4x4 de location!
Nous sommes tout de même arrivés à Ziniaré pour visiter le parc animalier qui entoure la propriété du président. Puis, nous avons repris la route pour Laongo, site artistique de statues, taillées à même les blocs de granit affleurants, par des artistes du monde entier. C'était très épatant! (n'est-ce pas Oli...?!) 
Après s'être rassasiées de riz, nous sommes reparties vers Ouaga pour visiter ses principaux sites: cathédrale, maison du peuple, place de la révolution. Abattues par la chaleur, assoiffées et en manque de sucre, nous partons déguster des glaces maison. Un grand moment de bonheur!
Pour clore cette journée, Bado (notre guide) et sa femme nous ont invitées pour un succulent repas:DES CRUDITES, un bon riz-sauce, et de la papaye! Merci à Déborah et Kadi pour ce repas.

Lundi, l'animation a repris à l'ANERSER. Contentes de retrouver les enfants et de jouer avec eux!

Aujourd'hui, une sortie surprise nous attendait. Direction Sabou pour la mare aux crocodiles sacrés, où nous avons monté une belle collection de photos d'enfants sur le dos d'un croco! Nous avons ensuite été accueillis dans une association locale s'occupant aussi d'enfants, pour faire quelques jeux avec tous.
Retour sur Ouaga, toujours à 18 dans un mini-bus de 13 places, avec en plus 4 poulets vivants!

A très bientôt,
bises à tous

Les Faso 5.

Posté par fasosoleil à 19:29 - Commentaires [3] - Permalien [#]

suite de nos aventures

Chers lecteurs et lectrices (cher lectorat, finalement),

Voici un petit aperçu de notre week-end. Vendredi nous avons assisté à un spectacle de théâtre de rue que donnait la troupe d'Innocent. La pièce était en mooré mais grâce aux explications des comédiens nous avons compris le scénario. L'histoire s'adressait aux enfants des rues et relatait le destin tragique d'un jeune qui quitte sa famille pour aller à la ville, pensant y vivre mieux. Hélas, de mauvaises recontres et de mauvais choix le mèneront à la mort. Le but de cette pièce est d'inciter les enfants des rues à retourner dans leur famille. En attendant que la pièce commence on s'est octroyé un burger.. enfin presque, disons un mayo-burger!
Samedi matin, Aurore et Clem ont assuré la matinée de jeux à l'ANERSER. Les autres ont pu "payer leurs dettes de sommeil", lessiver, ne rien faire... L'après-midi, Oli nous a fait découvrir son village de Ouitenga. Sa cousine nous a fait visiter sa fabrique de dolo (bière traditionnelle à base de sorgho), que nous avons goûté plus tard sur le marché du village, dans une calebasse commune, entourées d'une nuée de mouches et d'odeurs de poisson frit. Nous avons également fait un petit tour à la ferme où nous avons vu des zébus, des chevreaux et des cochons. Mais les voyages en Oli-Oli-mobile ne sont jamais tranquilles. Pas de panne d'essence cette fois-ci mais nous avons failli nous embourber (on se voyait déjà pousser la voiture, les pieds dans la boue).
En fin de journée, Clem s'est décidée à passer à l'acte: elle s'est faite natter! Personne ne voulait en perdre une miette (aura t-elle mal?), le salon de coiffure était donc bien rempli. En est sortie une Clem satisfaite, au front dégagé, et que toute la famille complimente. Qui sera la prochaine?
Pour clore cette journée, nous nous sommes rendues dans l'église du quartier pour profiter du banquet de mariage, après le départ des mariés et de tous leurs invités! Ce comportement de "pique-assiette" semble n'avoir choqué que nous!

Dimanche, les touristes qui sommeillent en nous se sont réveillées pour une journée bien remplie. Départ à 8h avec Bado, Oli et Dri mais sortie de Ouaga vers 9h seulement. En cause: de nombreux arrêts d'Olivier (dont un pour nous faire un cadeau, donc on l'excuse!) et une panne de batterie du 4x4 de location!
Nous sommes tout de même arrivés à Ziniaré pour visiter le parc animalier qui entoure la propriété du président. Puis, nous avons repris la route pour Laongo, site artistique de statues, taillées à même les blocs de granit affleurants, par des artistes du monde entier. C'était très épatant! (n'est-ce pas Oli...?!) 
Après s'être rassasiées de riz, nous sommes reparties vers Ouaga pour visiter ses principaux sites: cathédrale, maison du peuple, place de la révolution. Abattues par la chaleur, assoiffées et en manque de sucre, nous partons déguster des glaces maison. Un grand moment de bonheur!
Pour clore cette journée, Bado (notre guide) et sa femme nous ont invitées pour un succulent repas:DES CRUDITES, un bon riz-sauce, et de la papaye! Merci à Déborah et Kadi pour ce repas.

Lundi, l'animation a repris à l'ANERSER. Contentes de retrouver les enfants et de jouer avec eux!

Aujourd'hui, une sortie surprise nous attendait. Direction Sabou pour la mare aux crocodiles sacrés, où nous avons monté une belle collection de photos d'enfants sur le dos d'un croco! Nous avons ensuite été accueillis dans une association locale s'occupant aussi d'enfants, pour faire quelques jeux avec tous.
Retour sur Ouaga, toujours à 18 dans un mini-bus de 13 places, avec en plus 4 poulets vivants!

A très bientôt,
bises à tous

Les Faso 5.

Posté par fasosoleil à 19:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2010

Quelques nouvelles du front...

Petit bilan de mi-parcours de notre action à l'ANERSER: nous sommes ravies des échanges que nous avons avec les neuf enfants du centre, qui ont fini leur formation et sont enfin au complet, et ceux du quartier qui nous rejoignent. Une véritable complicité s'établit grâce au jeu.

Les grands jeux comme la passe à dix, le béret, l'accroche-décroche, la tour du roi... suscitent un réel enthousiasme, aussi bien des enfants que des encadrants, mais une fois initiés, le rythme est difficile à suivre pour nous, moins habituées qu'eux à la chaleur! Nous ne nous y attendions pas, mais les jeunes peuvent aussi faire preuve de concentration et apprécient les jeux calmes, lancés à l'ombre sur des nattes: heureusement pour nous!

Aujourd'hui Ludovic, un encadrant, a proposé un grand jeu éducatif sur le VIH. Les autres encadrants devraient également en mettre en place, nous les attendons avec impatience. Cet investissement nous fait plaisir.

Sans transition, nos dernières découvertes burkinabées:

- Constatant l'état poussiéreux de nos vêtements, une lessive s'imposait. Armées de 2 grosses bassines en alu, d'un savon et d'eau froide, nous pouvons commencer à frotter. Enfin, frotter...on donne toute notre énergie mais pour Ramatou cela reste très mollasson, et elle se moque bien de nous! On comprendra quelques jours plus tard ce qu'est une vraie lessive en observant les jeunes de l'ANERSER. Sans machine à laver nous ne sommes pas grand chose.

- Tous nos pagnes ont été déposés chez le tailleur: les mesures sont prises, les modèles choisis, non sans difficultés! Jeudi, nous pourrons enfin exhiber nos nouvelles tenues.

- Un bon week-end touristique nous attend...on l'espère sans panne et sans tempête de poussière comme nous en avons eu mercredi soir!

Pour finir: BIG UP à tous nos amis ouagalais et ouagalaises qui nous lisent quotidiennement, ainsi qui tous ceux qui suivent régulièrement nos aventures!!!

RDV la semaine prochaine pour un nouvel épisode!

Posté par fasosoleil à 20:32 - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 juin 2010

Résumé de notre premier weekend et de l'anniversaire d'Evelyne...

Premier weekend fort en émotions avec au programme : des marchés, des marchés et toujours des marchés ...

Nous avons commencé samedi après-midi par le petit marché de Kouritenga (notre quartier, "tiékar" pour nos plus jeunes lecteurs ...), accompagnées de Ramatou qui a négocié nos pagnes avec brio (c'est qui ?) !
Après cette expérience, nous nous croyions parées pour le grand marché de Ouaga, de dimanche matin... Quelle naïveté !!!!! :
A peine le pied posé hors de la voiture, le combat commence ! Les marchands arrivent de tous cotés attirés par la couleur de notre peau. Impossible de regarder paisiblement tous les articles qui pourtant nous font envie, tellement nous sommes sollicitées et alpaguées.Finalement, nous prenant plus ou moins au jeu des négociations, nous repartons les sacs à dos remplis de souvenirs et les porte-monnaie allégés (plus pour certaines que d'autres ...).
Il ne fut cependant point aisé de nous débarrasser de ces pots-de-colle : ils nous accompagneront jusqu'à la voiture et continueront de tenter de nous entourlouper à travers la fenêtre !

Malgré tout, nous n'étions toujours pas rassasiées, nous décidâmes donc de nous rendre au village artisanal de Ouaga. Ouf, enfin tranquilles pour faire du "lèche-non-vitrine"!

Merci donc à Daouda, notre accompagnateur, qui fût dévoué, vaillant, preux et ô combien patient... tout au long de la journée!

Hier (lundi 7 juin), c'était l'anniversaire d'Evelyne : journée marathon pour ses 24 "janviers qu'elle a tués":

Pour cette occasion, après une bonne matinée de jeux (à noter : la chaise musicale au djembé a ambiancé le centre et ameuté tous les enfants du quartier) : tournée générale de macaronis bolognaises et de bissap glacé (mmh...) pour les enfants et les encadrants de l'ANERSER ! Nous avons partagé ce repas du midi tous ensembles sur les nattes dans une ambiance chaleureuse et conviviale...

Le soir, les surprises se succèdent pour Evelyne !
Les cadeaux de la famille pleuvent sur elle très touchée de ces belles intentions!
Pendant ce temps, Clem, Aurore, Hélène et Olivier filent chercher l'attiéké qui sera notre repas du soir ! Nous tombons une nouvelle fois en panne ... avec cette fois-ci une légère variante : nous poussons la voiture sur le bas-côté d'un axe bien fréquenté ! :-)
Au même moment, sous la douche, Evelyne, toute mousseuse appelle Lucile au secours : panne d'éléctricité générale ! Merci aux lampes de poche !

Après ces aventures, nous passerons tous à table après que Yaba a béni le repas en mooré.

La soirée n'est pas terminée : Innocent reste mystérieux quant à ce qu'ils mijotent avec Leen au maquis du coin : le melting.

Nous nous y rendons avec toute la famille et les amis que nous avons rencontrés ici.
Un DJ, ami d'Innocent nous y attendait avec une chanson spécialement composée pour Evelyne, reine de la soirée.
Nous nous sommes frottées aux danses du pays : Pongo (attention Clémentine position !), Coupé-décalé, ...

Constat n°11: contrairement à la France, les garçons sont les premiers à fouler le danse-floor ! et ils "shakent" très bien leur body !

Constat n°12: Les Burkinabès savent faire la fête ! Merci à Innocent et à tous ceux qui étaient présents !

Constat n°13: Le réveil est difficile après de telles soirées !

Bien à vous chers fidèles lecteurs et commentateurs ...

P1020380P1020066

Posté par fasosoleil à 18:58 - Commentaires [11] - Permalien [#]

05 juin 2010

la suite de nos aventures

Après quasiment une semaine, l'immersion  burkinabée continue. Nous découvrons de jours en jours le moré, langue qui provoque bizarrement chez nous des troubles d'articulation. Nos papilles apprécient toujours la nourriture locale: igname, attiéké (manioc, oignon, concombre et poisson grillé) et bissap (boisson sucrée).

Sinon nous nous adaptons au rythme africain: nous révisons nos notions de ponctualité et prenons avec le sourire les pannes d'essence (2 en 3 jours).

Pour nous rendre à l'ANERSER nous avons opté pour le vélo, la mobylette étant trop risquée et les prix des taxis trop variables suivant l'humeur du chauffeur. Nous affrontons donc courageusement la circulation anarchique de Ouaga, entre "goudron" et "6 mètres". La 1ère chute a été pour Hélène, à cause d'une moto qui lui a coupé la route. Elle s'en tire avec un genou et les mains éraflés. Nous arrivons donc à l'ANERSER collantes et suantes! Nous gardons évidemment le sourire à la vue des enfants qui nous attendent déjà pour jouer: kubb, croquet, Jungle Speed, jeux d'adresse, pétanque... animent le centre dans la journée.

Pour décompresser de la semaine, nous sommes sorties hier soir en ville, pour découvrir Ouaga by night dans la Oli-Oli-Mobile (Olivier, notre hôte). Innocent nous avait préparé tout l'après-midi un super repas avec plein de légumes, du poulet et de la brakina. Le contraste centre-ville/banlieue est saisissant.

Ce weekend nous prévoyons d'aller au grand marché de Ouaga pour effectuer nos premiers achats.

Notre famille d'accueil découvre la culture française: nous leur avons préparé, non sans difficultés, des crêpes salées et sucrées; en effet, une coupure de courant nous a obligées à faire les crêpes à la lampe frontale! On a initié les filles de la maison à leur préparation. Quant à la dégustation, les avis étaient partagés! Nous avons aussi sorti le camembert qui n'a remporté aucun succès, sauf auprès de Ramatou qui bizarrement en raffole.

Nous espérons que tout va bien en France. Vos commentaires nous font toujours plaisir!

Les "nassara"-canaris

Posté par fasosoleil à 17:11 - Commentaires [15] - Permalien [#]