Après une fin de semaine mouvementée, nous avons préféré passer un week-end tranquille à Ouaga que d'aller à Tiébélé. Notre équipe, sur les rotules, avait besoin de repos et ne le regrette pas! En effet, Ismaël s'est déplacé pour nous  voir, et nous avons pu échanger sur notre partenariat, prendre des nouvelles de l'ASSACVET et d'Ismaël, qui semble bien remis de son accident. Nous lui avons confié quelques jeux ainsi qu'une lettre pour les enfants de Tiébélé, afin de faire du lien. Nous lui avons également promis un contact régulier dans l'avenir.

Après digestion de notre première séance de shopping, nous sommes retournées au grand marché samedi matin, bien armées cette fois ci. Les négociations sont allées bon train, et nous sommes rentrées les bras chargés de cadeaux et fières de nous!

Les tenues sont récupérées. Certaines sont retournées pour des retouches, mais nous admirons le travail des tailleurs qui sont rapides et précis!

Dimanche a été une journée plus que resourçante bien que salissante. Au programme: longue balade en moto dans la brousse (où la poussière a refait notre bronzage!), arrêts dans 4 maquis (pour le repos des chauffeurs) et dégustation de poulets flambés-frites. Enfin, pour nous remettre de nos émotions, baignade dans une piscine privée... Le grand kiff! Seul Dri a eu le courage de se jeter à l'eau (au sens propore comme au figuré) et nous a fait une belle frayeur lorsqu'il a perdu pied! En revanche, Oli-oli et Daouda, dans leur grande lâcheté, sont restés au sec... L'un prétextant devoir nous photographier (sous toutes les coutures), l'autre, c'est plus couard, nous faisant croire qu'il allait enfiler son maillot pour rentrer regarder le match de foot!

Nous étions armées pour réattaquer une semaine d'enfer à l'ANERSER! Bon début hier, mais aujourd'hui la pluie nous a coupées dans notre élan, nous bloquant à la maison. On  reprendra dès qu'elle s'arrêtera, demain au plus tard pour un tournoi de foot endiablé!

A bientôt, fidèles lecteurs!

Les Faso 5.