Petit bilan de mi-parcours de notre action à l'ANERSER: nous sommes ravies des échanges que nous avons avec les neuf enfants du centre, qui ont fini leur formation et sont enfin au complet, et ceux du quartier qui nous rejoignent. Une véritable complicité s'établit grâce au jeu.

Les grands jeux comme la passe à dix, le béret, l'accroche-décroche, la tour du roi... suscitent un réel enthousiasme, aussi bien des enfants que des encadrants, mais une fois initiés, le rythme est difficile à suivre pour nous, moins habituées qu'eux à la chaleur! Nous ne nous y attendions pas, mais les jeunes peuvent aussi faire preuve de concentration et apprécient les jeux calmes, lancés à l'ombre sur des nattes: heureusement pour nous!

Aujourd'hui Ludovic, un encadrant, a proposé un grand jeu éducatif sur le VIH. Les autres encadrants devraient également en mettre en place, nous les attendons avec impatience. Cet investissement nous fait plaisir.

Sans transition, nos dernières découvertes burkinabées:

- Constatant l'état poussiéreux de nos vêtements, une lessive s'imposait. Armées de 2 grosses bassines en alu, d'un savon et d'eau froide, nous pouvons commencer à frotter. Enfin, frotter...on donne toute notre énergie mais pour Ramatou cela reste très mollasson, et elle se moque bien de nous! On comprendra quelques jours plus tard ce qu'est une vraie lessive en observant les jeunes de l'ANERSER. Sans machine à laver nous ne sommes pas grand chose.

- Tous nos pagnes ont été déposés chez le tailleur: les mesures sont prises, les modèles choisis, non sans difficultés! Jeudi, nous pourrons enfin exhiber nos nouvelles tenues.

- Un bon week-end touristique nous attend...on l'espère sans panne et sans tempête de poussière comme nous en avons eu mercredi soir!

Pour finir: BIG UP à tous nos amis ouagalais et ouagalaises qui nous lisent quotidiennement, ainsi qui tous ceux qui suivent régulièrement nos aventures!!!

RDV la semaine prochaine pour un nouvel épisode!